L'inflammation de l'un ou des deux ovaires (une partie du système reproducteur féminin qui produit un ovule signifie l'ovule et les hormones féminines) est appelée oophorite. Elle est fréquemment associée à une salpingite (trompes de Fallope enflammées) et dans ce cas, elle est connue sous le nom d'ovariose de salpingo. Les remèdes homéopathiques pour l'ovariose aident à réduire l'inflammation des ovaires et à soulager les symptômes de ce trouble.
Comme dans la plupart des cas, l'inflammation ne se produit pas uniquement dans les ovaires et s'accompagne d'une inflammation dans d'autres parties des organes génitaux féminins comme les trompes de Fallope, donc le terme salpingo-ovariite ou PID (maladie inflammatoire pelvienne) sont des termes préférables. Remèdes homéopathiques pour l'ovariose "width =" 203 "height =" 135 "data-lazy-srcset =" https://www.drhomeo.com/wp -content / uploads / 2020/10 / oophoritis - 300x200.jpg 300w, https://www.drhomeo.com/wp-content/uploads/2020/10/oophoritis--768x512.jpg 768w, https: // www .drhomeo.com / wp-content / uploads / 2020/10 / oophoritis-.jpg 1000w "tailles =" (max-width: 203px) 100vw, 203px "/> <noscript> <img class=  Remèdes homéopathiques pour l&#39;ovariose &#8211; DrHomeo Homéopathie wAAACwAAAAAAQABAEACAkQBADs Causes

Cette condition est courante chez les jeunes les femmes sexuellement actives. Elle est principalement due à des infections sexuellement transmissibles (IST). Le premier exemple d'une telle infection est la gonorrhée (il s'agit d'une IST causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae). Un autre exemple de ce type d'infection est la chlamydia (cette IST est causée par la bactérie Chlamydia trachomatis). Ensuite, il peut résulter d'une infection bactérienne qui se déplace vers le haut du vagin, du col de l'utérus et des trompes de Fallope. Elle peut résulter par exemple lors de l'accouchement, d'une mauvaise insertion du dispositif intra-utérin ou de son insertion sans stérilisation adéquate, d'un avortement / fausse couche. Autre que ci-dessus, il peut résulter d'un dysfonctionnement du système immunitaire connu sous le nom d'ovariose auto-immune.

Symptômes

Il peut n'y avoir aucun symptôme d'ovariose chez certains cas. Lorsque les symptômes apparaissent, ils peuvent apparaître lentement et progressivement dans certains cas, tandis que dans d'autres, ils surviennent soudainement. Les symptômes comprennent des douleurs pelviennes ou des douleurs abdominales basses, des saignements abondants pendant les règles, des saignements inter menstruels, des pertes vaginales excessives pouvant être offensantes, des rapports sexuels douloureux, des saignements pendant les rapports sexuels, des douleurs / brûlures en urinant, des difficultés à uriner. Dans les cas de longue durée, de la fièvre, des frissons et des vomissements peuvent également apparaître.

Si cette condition n'est pas correctement traitée à temps, elle peut entraîner des lésions des ovaires et des trompes de Fallope. Les dommages à la trompe de Fallope augmentent le risque de grossesse extra-utérine (dans ce cas, l'ovule fécondé, malgré sa fixation à l'utérus, est attaché à l'extérieur de l'utérus comme dans la trompe de Fallope, le col de l'utérus, la cavité abdominale). Cela rend également une femme sujette aux infections et à la formation d'abcès (une poche contenant du pus). Si l'abcès éclate, il peut provoquer une septicémie (qui nécessite une aide médicale immédiate car elle est grave et peut mettre la vie en danger). Il peut également conduire à une infertilité due à des tissus cicatriciels et des blocages.

Remèdes homéopathiques pour l'ovariose

oophorite en homéopathie. Les symptômes comprenant des douleurs pelviennes ou des douleurs abdominales basses, des saignements abondants pendant les règles, des saignements inter menstruels, des pertes vaginales, des rapports sexuels douloureux, des saignements pendant les rapports sexuels, des douleurs / brûlures en urinant peuvent être bien gérés avec ces médicaments. Les médicaments homéopathiques aident dans ces cas en ciblant pour traiter la cause profonde derrière elle. L'utilisation de médicaments homéopathiques est recommandée dans les cas d'ovarite d'intensité légère à modérée et où aucun symptôme grave n'est présent. Dans les cas où les symptômes sont d'intensité sévère et où les symptômes indiquent des problèmes graves (comme un abcès ou une septicémie), une aide urgente du mode de traitement conventionnel est strictement conseillée. Apis Mellifica – Médecine de qualité supérieure

C'est un médicament de premier plan pour les cas d'ovarite. Les femmes qui en ont besoin se plaignent de douleurs aiguës, piquantes, brûlantes ou coupantes dans la région ovarienne. Cette douleur peut s'étendre le long de la cuisse. La douleur piquante peut être pire pendant les règles et également après les rapports sexuels. Il peut y avoir une sensibilité dans la région ovarienne pendant les règles. L'ovaire du côté droit peut être agrandi. Ils peuvent également avoir une envie constante d'uriner avec peu d'urine à la fois. Ils ressentent également une sensation de brûlure en urinant.

  1. Sépia – pour gérer la douleur pelvienne

C'est un médicament bien indiqué pour gérer la douleur pelvienne. Dans les cas qui en ont besoin, la douleur est principalement de type descendant. La douleur, le poids et la pression sont ressentis dans la région ovarienne. Une sensation de congestion dans les ovaires ou une sensation de picotement peut également être ressentie. Parallèlement à cela, il peut y avoir des écoulements vaginaux. Ces écoulements sont jaunâtres, verdâtres, grumeleux ou visqueux et parfois teintés de sang. Il a une mauvaise odeur. Cela devient abondant après avoir uriné. Avec ci-dessus, il y a une envie fréquente d'uriner. En dehors de ce qui précède, ce médicament est également utile pour gérer les plaintes de rapports sexuels douloureux.

  1. Palladium – Pour l'inflammation ovarienne du côté droit

Ce médicament est particulièrement indiqué pour le droit ovarite latérale. Les indications pour son utilisation sont un gonflement de l'ovaire droit avec douleur. Une sensation de dessin dans l'ovaire droit est également là qui irradie vers le bas. Cela s'aggrave en position debout et en mouvement. Il est soulagé par le frottement. Une sensation de poids et d'appui dans le bassin est également présente.

  1. Lachesis – Pour l'inflammation ovarienne du côté gauche

Ce médicament est bien indiqué pour gestion de l'ovarite du côté gauche. Pour l'utiliser, la caractéristique clé est le gonflement de l'ovaire gauche ainsi que la douleur qui sont vives, tirantes dans la nature. Cela empire le matin. Il y a un soulagement de la douleur pendant le flux menstruel. Des pertes vaginales épaisses, jaunes et laiteuses peuvent être présentes. Il est abondant et laisse des taches verdâtres. Le sang menstruel est sombre, sale et offensant dans la plupart des cas où il est nécessaire.

  1. Sabina – Pour les saignements abondants pendant les règles

Ce médicament est préparé à partir de la plante Sabina Officinalis communément appelé Juniperus sabina et Savine. Cette plante appartient à la famille des conifères. Ce médicament est bien indiqué pour gérer les saignements abondants pendant les règles. Les femmes qui en ont besoin ont des saignements rouge vif abondants et jaillissants pendant les règles. Le flux menstruel est mélangé à des caillots foncés. Le saignement a tendance à augmenter à partir du moindre mouvement. Ils ont des douleurs qui vont du sacrum au pubis. De plus, ils ont des pertes vaginales épaisses, jaunes et très offensantes.

  1. Phosphore – En cas d'hémorragie menstruelle

C'est un médicament très bénéfique pour la gestion des saignements inter menstruels. Pour l'utilisation de ce médicament, les épisodes de saignement entre les règles sont fréquents et les saignements abondants. Pendant les règles, la douleur dans les ovaires, en particulier le côté gauche, est ressentie. Cette douleur peut s'étendre sur la face interne de la cuisse. Après les périodes, la faiblesse est là.

  1. Pulsatilla – Pour gérer les écoulements vaginaux excessifs

[1945Nig9003] Il est préparé à partir de plantes Pulsatillaricans également connu sous le nom de fleur de vent ou de fleur de pasque. Il appartient à la famille des renonculacées. Ce médicament est utile en cas de pertes vaginales épaisses, crémeuses et blanches laiteuses. Cela empire en s'allongeant. Il est accompagné de sensation de brûlure et de démangeaisons génitales. La faiblesse provient de décharges vaginales.

  1. Belladone – Pour la douleur dans les ovaires pendant les règles

Ce médicament est préparé à partir de plantes Morelle mortelle appartenant à la famille des solanacées. Il est bénéfique pour les cas où la douleur ovarienne est pire pendant les règles. La douleur est de type brûlant ou lancinante. Dans la plupart des cas qui en ont besoin, il y a un élargissement, une dureté de l'ovaire droit accompagnée de piqures et de douleurs lancinantes. En dehors de cela, son utilisation est également indiquée pour les cas de saignements inter menstruels.

  1. Podophyllum – Pour la douleur dans l'ovaire droit qui irradie dans la cuisse

Ce médicament est préparé à partir de la plante Podophyllum peltatum également connue sous le nom de May Apple. Il appartient à la famille des berbéridacées. L'utilisation de ce médicament est envisagée en cas de douleur dans l'ovaire droit qui irradie le long de la cuisse. La douleur est de type tirant. Cela empire avant et pendant les règles. Une sensation de traînée peut également être ressentie dans les régions ovariennes.

  1. Thuya – Pour la douleur dans l'ovaire gauche

C'est un médicament naturel préparé à partir de brindilles vertes fraîches de la plante Thuja occidentalis communément appelée Arbor Vitae. Cette plante est une famille des conifères. Il est spécifiquement indiqué pour les douleurs dans l'ovaire gauche. La nature de la douleur pour son utilisation peut être de type tir, coupant, brûlant ou serrant. Cela peut parfois irradier dans la jambe gauche. La douleur s'aggrave en marchant avec le besoin de s'allonger. La plupart du temps, l'inflammation de l'ovaire gauche s'aggrave pendant les règles dans les cas qui en ont besoin.

  1. Lilium Tigrinum – Pour une douleur ovarienne aiguë

Il est préparé à partir d'une tige fraîche, feuilles et fleurs d'une plante communément appelée Tiger Lily. Cette plante appartient à la famille des liliacées. Ce médicament est préféré en cas de douleur aiguë dans la région ovarienne. Il est utilisé pour les femmes ayant des douleurs dans le bas de l'abdomen qui peuvent être de type coupant, brûlant, piquant. Il peut irradier le long de la jambe. Cette région est également sensible à la pression. Autre que cela, c'est un médicament précieux pour traiter la douleur sourde dans l'ovaire accompagnée de pertes vaginales offensantes.

  1. Argentum Nitricum – Pour les rapports sexuels douloureux et les saignements après un rapport sexuel

Ce médicament est indiqué pour traiter les plaintes relatives aux rapports sexuels douloureux et aux saignements après un rapport sexuel. Autre que cette douleur dans l'ovaire droit et le dos est présente, qui est principalement de nature coupante. Enfin, il est indiqué pour les saignements inter menstruels avec douleur dans la région ovarienne. Cette douleur peut irradier jusqu'aux cuisses.

  1. Cantharis – Pour gérer la douleur / brûlure en urinant

C'est un médicament très efficace pour gérer la douleur / brûlure en urinant. Ce médicament est également utile si la douleur et la brûlure sont présentes avant la miction ou après la miction. Un symptôme fréquent est un désir constant d'uriner. En plus de ce qui précède, il y a une douleur coupante, brûlante, piquante, de type pincement dans les ovaires.



Source link

Author

Write A Comment