Les vaccins pendant l'enfance protègent les enfants contre de nombreuses maladies graves. Par exemple, le vaccin DTC protège contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche (coqueluche); Le vaccin ROR protège contre la rougeole, les oreillons et la rubéole; Le VPO protège contre la polio; Le vaccin HiB protège contre l'infection à Haemophilus influenzae de type B. Bien que l'utilisation du vaccin soit sûre, mais comme de nombreux autres médicaments, tout vaccin peut provoquer des effets secondaires, bien que légers dans la plupart des cas. Cela se produit à partir d'une réponse naturelle du corps alors qu'il est dirigé vers le renforcement de l'immunité contre la maladie pour laquelle la vaccination est administrée. Ces effets secondaires durent de quelques heures à un ou deux jours après la vaccination. Les remèdes homéopathiques pour les effets secondaires des vaccins offrent une gestion très naturelle, efficace, sûre et douce des diverses affections qui surviennent après la vaccination. Remèdes homéopathiques pour les effets secondaires des vaccins "width =" 300 "height =" 169 "data- lazy-srcset = "https://sante.dunouveautech.com/wp-content/uploads/2020/08/remedes-homeopathiques-contre-les-effets-secondaires-des-vaccins.jpg 300w, https://www.drhomeo.com/wp-content/uploads/ 2020/08 / homéopathie-homéopathique-768x432.jpg 768w, https://www.drhomeo.com/wp-content/uploads/2020/08/homeopathy-homeopathic.jpg 780w "tailles =" (largeur max: 300px) 100vw, 300px "/> <noscript> <img class=  Remèdes homéopathiques contre les effets secondaires des vaccins wAAACwAAAAAAQABAEACAkQBADs Effets secondaires

Certains des effets secondaires qui peuvent survenir après le vaccin antipoliomyélitique inactivé (IPV), le DTC, le vaccin antipneumococcique conjugué (PCV), type Haemophilus influenzae Vaccin B (vaccin HiB). Ils apparaissent principalement dans les 24 heures suivant la vaccination. Ceux-ci incluent une fièvre légère; douleur, douleur, sensibilité, gonflement ou rougeur au site d'injection; perte d'appétit; la diarrhée; vomissement; fatigue; paresse et irritabilité; agitation; boursouflure secondaire ailleurs sur le corps.

En dehors de cela, des effets secondaires peuvent survenir 6 à 10 jours après l'injection en cas de vaccin ROR. Celles-ci comprennent une fièvre légère, une rougeole comme une éruption cutanée, une toux, un nez qui coule, des yeux gonflés, un gonflement des glandes salivaires et une perte d'appétit.

Le vaccin suivant est le vaccin antirotavirus qui peut parfois entraîner la diarrhée, douleurs abdominales, agitation et irritabilité chez les enfants.

D'autres effets secondaires qui peuvent survenir après la vaccination comprennent une petite bosse rouge au site d'injection. Dans certains vaccins, maux de tête temporaires, douleurs musculaires ou articulaires, écoulement nasal, congestion nasale, troubles du sommeil ou somnolence et somnolence que d'habitude.

En cas de température élevée, les crises ou crises se produisent chez les jeunes enfants. Le risque de crise fébrile est élevé si un enfant a des antécédents de crise plus tôt dans sa vie ou s'il a des antécédents familiaux de convulsions. (même moins d'un sur un million) de réaction allergique grave connue sous le nom d'anaphylaxie. Un gonflement du visage, de l'urticaire, des difficultés à respirer et même un collapsus peuvent survenir lors de réactions allergiques sévères. Cela a tendance à se produire dans les minutes suivant la vaccination.

Remèdes homéopathiques pour les effets secondaires des vaccins

L'homéopathie offre un traitement très naturel, efficace, sûr et gestion douce de diverses affections qui surviennent après la vaccination. Ces médicaments sont utiles pour traiter les plaintes de fièvre, de diarrhée, de douleurs à l'estomac, de douleurs cutanées, d'insomnie, de rougeur, d'inflammation et d'enflure du bras, de faiblesse, de maux de tête, de sommeil excessif, d'écoulement nasal, de congestion nasale, de toux, de douleurs musculaires ou articulaires. En cas de convulsions, l'utilisation d'un médicament homéopathique doit être envisagée avec un traitement conventionnel. Il est à noter que les médicaments homéopathiques ont leurs propres limites pour traiter les cas de réaction sévère – anaphylaxie (certains de ses signes et symptômes sont un gonflement de la langue, de la gorge, des difficultés respiratoires, des battements cardiaques rapides, une chute soudaine de la pression artérielle). Dans de tels cas, il faut prendre immédiatement une aide médicale du mode de traitement conventionnel car il s'agit d'une condition potentiellement mortelle.

  1. Thuya – Médecine de qualité supérieure

Ce médicament est préparé à partir de brindilles vertes fraîches de la plante Thuja occidentalis communément appelée Arbor Vitae. Cette plante appartient à la famille des conifères. C'est un médicament de premier plan pour gérer de nombreuses plaintes survenant après la vaccination. Tout d'abord, il est indiqué pour la diarrhée après la vaccination. Il aide également à soulager les douleurs à l'estomac dans de tels cas. Deuxièmement, il est indiqué pour les douleurs cutanées, les éruptions cutanées et les excroissances cutanées qui suivent la vaccination. Sa troisième indication dans ces cas est les crises. Ensuite, il fonctionne efficacement pour gérer l'insomnie qui suit la vaccination. Enfin, il aide les cas de faiblesse des jambes qui surviennent après une nouvelle vaccination.

  1. Silicea – Un autre médicament important

Silicea est un autre médicament très précieux pour gérer de nombreux problèmes qui suivent la vaccination. Ici, il est bien indiqué pour gérer les rougeurs, l'inflammation et le gonflement du bras qui peuvent apparaître après la vaccination. Ensuite, il aide à gérer la faiblesse et le manque d'endurance dans de tels cas. Une autre indication principale de son utilisation est la nausée et les mouvements lâches qui apparaissent parfois après la vaccination. Les maux de tête, le sommeil excessif dû à la vaccination sont également bien gérés avec ce médicament. En dehors des indications ci-dessus, les crises d'épilepsie et la perte de poids sont le reste des plaintes pour lesquelles ce médicament est indiqué.

  1. Ledum Pal – Pour gonflement, rougeur et inflammation du bras

Ce médicament est préparé à partir de la plante Ledum Palustre communément appelée romarin sauvage et aussi ciste des marais. Cette plante appartient à la famille des ericacées. C'est un médicament de premier plan en homéopathie pour les plaies par perforation résultant d'une piqûre à l'aiguille. Ici, c'est un médicament bénéfique pour gérer l'enflure, la rougeur et l'inflammation du bras après l'injection de vaccination. Ce médicament est également considéré comme un préventif contre les effets secondaires de la vaccination.

  1. Belladone – Pour gérer la fièvre après la vaccination

Ce médicament est préparé à partir de morelle mortelle. Il appartient à la famille des solanacées. Il est très efficace de gérer la fièvre après la vaccination. Dans les cas qui en ont besoin, l'étape de chaleur est importante. Il y a de la chaleur brûlante sur tout le corps, mais surtout sur la tête et le visage. Le corps est brûlant comme le feu. Avec cette rougeur du visage est aussi là. L'anxiété et l'agitation sont présentes avec la chaleur interne du corps. Il y a une soif excessive pendant la phase de chaleur. L'étape de chaleur alterne avec l'étape de refroidissement. Dans cette étape, il y a froideur des membres avec chaleur dans la tête. Un frisson violent se fait sentir dans le dos. Outre ce qui précède, il peut également être utilisé pour gérer les rougeurs, l'inflammation et le gonflement du bras apparaissant après l'injection de vaccination.

  1. Podophyllum – Pour gérer la diarrhée

Ce médicament est préparé à partir de la plante Podophyllum peltatum communément appelée pomme de mai. Cette plante appartient à la famille des berbéridacées. C'est un médicament bien indiqué pour gérer la diarrhée. Dans les cas qui l'exigent, les selles sont aqueuses, abondantes et jaillissantes. Il peut être de couleur jaunâtre ou verdâtre et a une odeur très désagréable. Les selles peuvent être mousseuses et contenir parfois du mucus. Il y a une envie soudaine d'aller à la selle. Flatus fétide est présent avec cela. Il y a un besoin de selles immédiatement après avoir mangé et bu. La diarrhée est généralement indolore là où elle est nécessaire. Des nausées intenses peuvent être présentes avant de passer les selles. Après avoir passé les selles, la personne ressent une extrême faiblesse.

  1. Apis Mellifica – Pour la gestion des éruptions cutanées

C'est un médicament de premier plan pour traiter les éruptions cutanées apparaissant après la vaccination. De violentes démangeaisons sont présentes dans l'éruption cutanée où elles sont nécessaires. Les démangeaisons sont aggravées par la chaleur du lit et sont meilleures à l'air libre. Des picotements et des brûlures sont marqués dans l'éruption cutanée. La peau est également sensible au moindre contact avec les symptômes ci-dessus.

  1. Soufre – Pour les éruptions cutanées après vaccination

C'est un médicament très bénéfique pour éruptions cutanées pouvant survenir après la vaccination. Les éruptions sont pustuleuses là où c'est nécessaire. Ces éruptions sont les plus marquées sur le cuir chevelu, le visage et les jambes. Il est également indiqué pour les éruptions croûteuses sur le cuir chevelu, les bras et les jambes apparaissant après la vaccination.

  1. Album Arsenic – Pour le nez qui coule et la congestion nasale

L'album Arsenic est un médicament très utile pour gérer le nez qui coule et la congestion nasale. Dans les cas qui en ont besoin, il y a un écoulement abondant et aqueux du nez. Cela peut entraîner une sensation de brûlure, une excoriation dans les narines. Dans certains cas, l'arrêt du nez et le nez qui coule couramment alternent, ce qui nécessite ce médicament. Une grande faiblesse peut accompagner les symptômes ci-dessus.

9 . Drosera – Pour lutter contre la toux sèche et irritante

Ce médicament est préparé à partir de la plante Drosera Rotundifolia ayant un nom commun rossolis à feuilles rondes. Cette plante appartient à la famille des droséracées. C'est un médicament efficace pour gérer la toux sèche irritative. En plus de la rugosité de la toux, la sécheresse et la sensation de chatouillement se font sentir dans les fauces. Les personnes qui en ont besoin se plaignent principalement de la toux qui s'aggrave en se couchant le soir et en raison de la chaleur.

  1. Tarte à l'antimonium – Pour la toux en vrac

Ce médicament est d'une grande aide dans les cas de toux lâche avec cliquetis de mucus dans la poitrine. La toux est présente jour et nuit. La poitrine est congestionnée par le mucus dans la poitrine. Des mucosités rares et épaisses sont expectorées dans ces cas. L'expectoration est difficile.

  1. Rhus Tox – Pour gérer les douleurs articulaires et musculaires

Rhus Tox est un médicament très efficace pour gérer les douleurs articulaires et musculaires. Cela apporte un grand soulagement à cette plainte. La douleur peut être pire au repos et meilleure par le mouvement lorsque ce médicament est nécessaire. Dans les cas qui en ont besoin, une raideur des articulations peut également être présente. La rigidité a tendance à s'améliorer par la chaleur et aussi par le massage.

  1. Cicuta – Pour les saisies après vaccination

Ce médicament est préparé à partir de la racine fraîche de la plante Cicuta Virosa portant le nom commun de ciguë aquatique. Cette plante appartient à la famille des ombellifères. Ce médicament peut être utilisé avec un traitement conventionnel pour gérer les crises après la vaccination. Dans les cas qui en ont besoin, les crises se produisent avec une distorsion effrayante des membres ou du corps entier. Une perte de conscience et une formation de mousse au niveau de la bouche peuvent survenir. Une forte fièvre est présente avec les symptômes ci-dessus.

  1. Malandrium – Pour peau sèche et rugueuse

Médecine homéopathique Malandrium est particulièrement indiqué pour la prise en charge des cas où la sécheresse, la dureté et la rugosité de la peau surviennent après la vaccination.



Source link

Author

Write A Comment