La dermatite herpétiforme (DH) fait référence à une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons, de brûlures, de picotements et de cloques qui survient fréquemment chez certaines personnes souffrant de maladie cœliaque (intolérance au gluten). Les médicaments homéopathiques pour la dermatite herpétiforme apportent d'excellents résultats dans ces cas en modérant le système immunitaire hyperactif. La DH est également connue sous d'autres noms, notamment la maladie de Duhring, l'éruption cutanée au gluten ou l'éruption de la maladie cœliaque. Il n'est pas causé par le virus de l'herpès malgré son nom. Le nom suggère plutôt que, dans cette maladie, des éruptions cutanées et des cloques (petites bosses remplies de liquide sur la peau) ressemblant à une infection par le virus de l'herpès apparaissent. Médicaments homéopathiques pour la dermatite herpétiforme "width =" 175 "height =" 193 "data-lazy-srcset =" https://www.drhomeo.com/wp-content/uploads/2020/05/Dermatitis-Herpetiformis- wp-271x300.png 271w, https://www.drhomeo.com/wp-content/uploads/2020/05/Dermatitis-Herpetiformis-wp.png 323w "tailles =" (largeur max: 175px) 100vw, 175px " /> <noscript> <img class=  Médicaments homéopathiques pour la dermatite herpétiforme wAAACwAAAAAAQABAEACAkQBADs Médicaments homéopathiques pour la dermatite herpétiforme

Le système de médecine homéopathique a une large portée pour traiter de nombreuses affections cutanées, notamment dermatite herpétiforme. Avec son utilisation, l'intensité et la fréquence de la plainte sont progressivement réduites. Initialement, il vise à guérir les cloques et à soulager les démangeaisons déjà présentes, puis à contrôler ses futures récidives. Parallèlement au traitement homéopathique, un régime strict sans gluten doit être suivi. Une personne doit prendre des médicaments homéopathiques pour traiter cette condition après avoir consulté un spécialiste homéopathique et doit éviter l'automédication.

  1. Natrum Mur – Médecine de qualité supérieure

Natrum Mur est un médicament de qualité supérieure pour traiter les cas de dermatite herpétiforme. Dans les cas où ce remède fonctionne bien, des taches de brûlure apparaissent sur la peau. Suite à cela, des cloques se forment sur ces taches qui contiennent un liquide aqueux clair.

  1. Soufre – Quand des cloques se forment sur les taches qui démangent

Il est indiqué pour les cas où au début, des démangeaisons surviennent sur les zones du corps, provoquant des rayures, entraînant des cloques. Les cloques sont de petite taille et ont un contenu aqueux et sont rapidement couvertes de croûtes et de démangeaisons par la suite. La plupart des personnes qui en ont besoin ont une aggravation des démangeaisons dues à la chaleur. Ils ressentent également une sensation de brûlure dans les éruptions après avoir été gratté.

  1. Graphites – Pour les cloques qui démangent et brûlent

C'est un médicament très efficace pour les cas qui présentent des cloques ayant des démangeaisons et des brûlures. Les démangeaisons sont violentes et les gens ont envie de les déchirer avec des clous. Ces cloques contiennent du liquide transparent. Les cloques peuvent également être recouvertes de croûtes. La zone est rouge où des éruptions sont présentes.

  1. Rhus Tox – Quand les cloques démangent

C'est un médicament très important pour cas dans lesquels les cloques démangent. Les démangeaisons entraînent un grattage constant. Les cloques sont minuscules et remplies de liquide clair. Les vésicules sont multiples et apparaissent sur différentes parties du corps. Il est accompagné d'une rougeur de la peau affectée et la peau affectée est également chaude au toucher. Il y a aussi des brûlures violentes dans les cloques. La plainte cutanée s'aggrave généralement la nuit.

  1. Apis Mellifica – Pour une sensation de piqûre marquée dans les cloques

C'est le prochain médicament bénéfique pour les cas de dermatite herpétiforme. Il fonctionne bien chez les personnes qui se plaignent d'une sensation de picotement intense et intolérable dans les cloques. Les cloques piquent comme une piqûre d'abeille et il y a de nombreuses petites cloques sur la peau. En plus des picotements, ils ont également des démangeaisons et une sensation de brûlure dans les cloques. les démangeaisons peuvent être si graves qu'elles provoquent des rayures jusqu'à ce que les éruptions saignent. Bientôt, ces cloques se recroquevillent.

  1. Album d'arsenic – pour les cloques brûlantes

C'est un médicament très utile pour cloques qui ont brûlé en elle. La brûlure est violente. La brûlure est généralement pire la nuit dans les cas qui l'exigent. Parallèlement à la brûlure, des démangeaisons sont également signalées dans les cloques.

  1. Merc Sol – Pour les minuscules cloques contenant un liquide clair, mince et aqueux

Merc Sol est un médicament précieux pour les cas où de minuscules cloques contenant un liquide aqueux mince et clair sont présentes sur la peau. Les cloques se forment sur une base rouge sur la peau. Ces cloques apparaissent dans diverses parties du corps et provoquent des démangeaisons. Les cloques peuvent apparaître la plupart du temps le matin dans les cas qui en ont besoin.

  1. Ranunculus Bulbosus – Lorsque de petites cloques apparaissent en groupes ovales

Il est préparé à partir d'une plante appelée renoncule appartenant à la famille des Ranunculaceae. Ce médicament est indiqué lorsque de petites cloques apparaissent dans un groupe de forme ovale. La taille de la plaquette est comme une tête d'épingle. Ces cloques guérissent puis une nouvelle récolte de cloques se forme à nouveau. Pour l'utiliser, des brûlures et des démangeaisons intolérables sont également présentes dans les cloques.

  1. Cantharis – Pour la brûlure, la sensation d'intelligence au toucher

Cantharis est aussi un très médicament utile où une sensation de brûlure et d'intelligence se fait sentir dans les ampoules en les touchant. Les cloques ont un liquide aqueux et des démangeaisons peuvent apparaître avec une sensation de brûlure.

  1. Clématite – Pour les cloques à peau rouge, brûlante et enflammée

Ce médicament est préparé à partir des feuilles et de la tige de la plante Clematis erecta. Cette plante appartient à la famille des renonculacées. Il est indiqué lorsque des cloques se forment avec une peau enflammée rouge et brûlante. Ces cloques dégagent une sécrétion claire et aqueuse suivie de la formation de croûtes.

  1. Lachesis – Pour les taches brûlantes sur la peau suivies de cloques

Ce médicament est généralement à considérer lorsque des taches brûlantes apparaissent initialement sur la peau, suivies de la formation de cloques. Ces cloques sont remplies d'eau et accompagnées de nombreuses démangeaisons. Une inflammation marquée entoure ces éruptions.

  1. Mezereum – Pour les cloques qui brûlent

Ce médicament est préparé à partir de la plante Daphne Mezereum également connu sous le nom d'olive euphorbe. Cette plante appartient à la famille des Thymelaeaceae. La partie de cette plante utilisée pour préparer les médicaments homéopathiques est l'écorce fraîche récoltée juste avant sa floraison en février et mars. Ce médicament est utilisé lorsque les cloques cutanées brûlent intensément comme le feu. Les cloques ont des pointes rouge feu. Ils apparaissent de façon récurrente et présentent également de violentes démangeaisons accompagnées d'une sensation de brûlure.

Causes et facteurs de risque

1. La DH est une manifestation cutanée qui habituellement survient dans la maladie cœliaque. La maladie cœliaque, également connue sous le nom de carotte cœliaque ou d'entéropathie sensible au gluten, fait référence à une maladie auto-immune dans laquelle la consommation de gluten (une protéine présente dans le blé, l'orge et le seigle) déclenche une réaction immunitaire dans l'intestin grêle chez une personne atteinte de cette maladie.
On estime qu'environ 15% à 25% des personnes atteintes de la maladie cœliaque souffrent également de DH. Très rarement, les personnes atteintes de DH peuvent présenter des symptômes gastriques de la maladie cœliaque (comme un mouvement lâche, une faiblesse, des ballonnements, des douleurs abdominales) ainsi qu'une plainte cutanée, mais la plupart du temps, ils ne présentent aucun symptôme gastrique accompagnant cette maladie et n'ont qu'une peau manifestation. Bien qu'ils ne présentent aucun symptôme gastrique, plus de 90% des personnes atteintes de DH ont des lésions intestinales associées qui sont du même type que celles observées avec la maladie cœliaque.
Chez une personne atteinte de la maladie cœliaque, l'éruption cutanée et les dommages à l'intestin apparaissent lorsque la protéine de gluten réagit avec un anticorps appelé immunoglobuline A (IgA). Lorsqu'une telle personne atteinte de la maladie cœliaque mange alors du gluten, l'IgA est produite par son corps pour lutter contre le gluten. Lors de la réaction des anticorps IgA au gluten, des dommages à la muqueuse de l'intestin grêle se produisent qui aident normalement à absorber les nutriments des aliments. Lorsque l'IgA attachée au gluten pénètre dans la circulation sanguine, elle s'accumule et obstrue les petits vaisseaux sanguins sous la peau. Les globules blancs (globules blancs) commencent à apparaître dans les sabots et déclenchent l'éruption de DH.

2. Une prédisposition génétique est également présente et est associée aux antigènes leucocytaires humains HLA – DQ2 et HLA – DQ8. Une personne ayant des antécédents familiaux de sensibilité au gluten est à risque. Le fait d'avoir des antécédents personnels ou familiaux de toute autre maladie auto-immune comme le vitiligo, la maladie thyroïdienne et l'alopécie areata met également une personne à risque. Bien que la DH puisse apparaître à tout âge, elle commence surtout entre 20 et 30 ans. La DH est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes et rare chez les enfants.

Signes et symptômes

Dans les cas de DH, d'abord avant l'apparition d'une éruption cutanée, il y a une sensation de brûlure, de picotement ou de démangeaisons sur certains des les zones cutanées susceptibles de développer cette éruption cutanée. Après cela, de petites bosses rouges ressemblant à des boutons remplies de liquide clair (appelées cloques) commencent à apparaître en grappes. La taille des cloques varie de très petite à 1 cm. Ils sont très irritants et font partie des éruptions cutanées les plus irritantes connues. Dans environ 1-2 semaines, ces bosses se brisent et guérissent en laissant des marques violettes. De nouvelles bosses commencent à apparaître à mesure que les anciennes guérissent. L'éruption de DH apparaît principalement sur les coudes, les genoux, le bas du dos, les fesses, le cuir chevelu, les cheveux, les épaules, la nuque et parfois le visage et l'aine. L'éruption cutanée en DH apparaît la plupart du temps des deux côtés du corps à un moment donné (c'est-à-dire a une distribution symétrique du corps) et a la même forme et la même taille de chaque côté du corps. Les signes et les symptômes de la DH peuvent continuer ensemble pendant de nombreuses années ou passer temporairement en état de rémission, puis réapparaître. Habituellement, il s'agit d'une affection à vie où elle disparaît et réapparaît encore et encore. partager des fonctionnalités similaires.



Source link

Author

Write A Comment